Sélectionner une page
  1. Objectifs de la formation

Le bac ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social) permet grâce à un parcours spécifique d’appréhender les questions liées aux secteurs sanitaire et social. Le bachelier ST2S acquiert une formation solide qui lui facilite la compréhension de l’actualité médicale et sociale et l’accès aux études supérieures dans ces domaines.

2. Quels élèves ?

Les élèves accueillis en ST2S s’intéressent à l’actualité et aux enjeux du monde contemporain. Ils ont des aptitudes aux contacts humains qu’ils souhaitent mettre à profit dans un projet professionnel sanitaire ou social. Ils ont une affinité pour les sciences et maîtrisent l’expression écrite. Leur réussite nécessite des qualités d’analyse, de réflexion critique et d’argumentation associées à des capacités d’initiative, d’organisation et de travail.

3. Quelles spécialités ?

Le baccalauréat ST2S propose une formation scientifique et technologique, à travers 3 spécialités : Sciences et Techniques Sanitaires et Sociales (STSS), Biologie et Physiopathologie Humaines (BPH) et Sciences Physiques et Chimiques (SPC).

4. Quelles méthodes de travail ?

Une part importante des enseignements est réalisée en groupe à effectif réduit (demi-classe) et sous forme d’applications pratiques (activités technologiques). Ces activités se basent sur une démarche concrète, la démarche inductive, qui facilite la compréhension et l’apprentissage. Elle est complétée par un encadrement étroit par les professeurs (prof élève en “côte-à-côte” plutôt qu’en “face-à-face”).

Ces modes de fonctionnement rendent ce baccalauréat attractif.

5. Quelles compétences ?

  • 5.1 Compétences transversales
    • L’écoute,
    • Le travail en équipe,
    • L’autonomie,
    • L’esprit critique,
    • La capacité à rendre compte d’une démarche,
    • La mobilisation du numérique en appui à l’analyse d’une question de santé ou sociale.

  • 5.2 Compétences par spécialités
  • Les enseignements en Sciences et Techniques de la Santé et du Social développent une solide culture sanitaire et sociale à travers :
    • L’analyse des faits de société
    • Les caractéristiques de la cohésion sociale, du bien-être et de la santé des populations, des groupes sociaux
    • La mise en évidence de relations entre les déterminants, les besoins en matière de santé et de vie sociale et les réponses politiques et institutionnelles
    • L’identification des objectifs des politiques de santé, de protection sociale, d’action sociale
    • Le repérage des acteurs et des organisations du champ sanitaire et social à différentes échelles territoriales
    • La mise en œuvre d’une démarche de recherche documentaire et d’analyse de l’information sanitaire et sociale
    • L’analyse d’une démarche d’étude en santé et social, l’argumentation des choix méthodologiques
    • La présentation d’une démarche de projet dans le champ sanitaire et social, ses contraintes et spécificités.
  • Les enseignements biotechnologiques développent une solide culture scientifique, spécialement biologique, mais avec aussi une incursion vers la chimie et les propriétés des (bio)molécules, et à l’occasion sur les principes physiques mis en jeu dans les procédés. En effet, l’étymologie de biotechnologie renvoie à Bio :
    • la BPH (Biologie et Physio-pathologie humaine) : le corps humain, l’anatomie, la physiologie, la pathologie et la terminologie médicale.
    • Technologie : la technologie, fait référence aux procédés, aux techniques d’étude du corps humain, de la biochimie.
  • Le programme de Physique-Chimie de la série ST2S s’oriente vers une contextualisation marquée dans les domaines du vivant, de la santé et de l’environnement.
    • Le premier objectif est d’amener les élèves à maîtriser la compréhension des phénomènes abordés  
    • Le deuxième objectif est de former des citoyens responsables et autonomes qui devront faire des choix ayant une incidence individuelle ou collective sur la santé et sur l’environnement.
    • Le troisième objectif du programme est de permettre à chaque élève de découvrir le fondement scientifique de certains domaines professionnels et d’acquérir les compétences pour une poursuite d’études dans des filières variées appartenant aux secteurs du travail social ou de la santé.
  • Les contextes choisis s’inscrivent d’une part dans le cadre environnemental, notamment l’habitat, la conduite sur route, la chaîne agroalimentaire, l’eau, les sols, ainsi que les risques, pollutions et protections afférentes ; ils se situent d’autre part dans le cadre des fonctions vitales de l’être humain, notamment la vision, l’audition, la circulation sanguine ou encore le métabolisme des nutriments ainsi que les besoins et pathologies associés.
  • 6. Quelle organisation ?
  • 6.1 Un tronc commun équilibré
  • 6.2 Des spécialités adaptées aux poursuites d’études
  • 7. Quelles épreuves ?

8. Quelles poursuites d’études ?